Marion_CotillardUne partie de la presse de Hollywood s'interrogeait lundi sur l'avenir de la carrière de Marion Cotillard aux Etats-Unis après la diffusion de propos de l'actrice lauréate d'un Oscar doutant de la version officielle des attentats du 11-Septembre. "Une semaine après qu'elle a obtenu l'Oscar de la meilleure actrice (pour "La môme"), les considérations peu conventionnelles de Marion Cotillard sur les attaques terroristes du 11-Septembre ont fait surface", rapporte le quotidien Variety, dans un article très factuel.

Variety, qui fait autorité dans la capitale américaine du cinéma, rappelle en citant la presse française les déclarations de l'actrice de 32 ans, prononcées lors d'un entretien avec l'émission de télévision française Paris Dernière il y a un an. "Je pense qu'on nous ment sur énormément de choses: Coluche, le 11 septembre", avait-elle dit. "J'ai tendance à être plutôt souvent de l'avis de la théorie du complot", avait ajouté la comédienne. Dimanche, l'avocat de Marion Cotillard avait indiqué que sa cliente "n'a jamais eu l'intention de contester ni de remettre en cause les attentats du 11 septembre 2001 et regrette l'interprétation donnée à des propos anciens sortis de leur contexte".

"Normalement, il faut au moins quelques mois" avant les problèmes

Variety se fait aussi l'écho de déclarations de Marion Cotillard sur la mission Apollo : "est-ce que l'homme a vraiment marché sur la lune? J'ai vu pas mal de documentaires là-dessus et ça, vraiment je m'interroge. Et en tout cas je ne crois pas tout ce qu'on me dit, ça c'est sûr". "Il reste à voir quel effet la révélation de ses opinions va avoir sur l'avenir de ses films américains", conclut Variety. Son concurrent "The Hollywood Reporter" traite l'information en brève factuelle, sous le titre "Les doutes de Marion".

De son côté, le supplément "The Envelope" du Los Angeles Times note que "normalement, il faut au moins quelques mois ou années avant qu'un vainqueur d'Oscar ne s'attire des problèmes, mais Marion Cotillard pourrait établir un record, en raison de (ces) commentaires bizarres". Le Los Angeles Times affirme par ailleurs que "Cotillard est connue pour croire au fantastique. Lors de son discours de remerciements, elle avait affirmé que sa victoire était la preuve qu''il y a des anges dans cette ville'" de Los Angeles.

Dès avant d'obtenir le 24 février son Oscar pour son rôle d'Edith Piaf, Marion Cotillard avait été engagée pour deux films hollywoodiens : le film policier "Public Enemies" de Michael Mann, avec Johnny Depp et Christian Bale, et "Nine", un film musical de Rob Marshall avec les Espagnols Penelope Cruz et Javier Bardem, ainsi qu'avec l'Italienne Sophia Loren.

Source